Les pratiques en amateur constituent un axe central de travail des organisations qui composent la Cofac. En effet, parmi les membres constituant la COFAC, il y a :

  • des fédérations d’associations de pratiques artistiques et culturelles en amateur.
  • des fédérations d’associations accompagnant des pratiques en amateur.

A la Cofac, il faut entendre que participer, en tant qu’artiste, militant ou organisateur, à une manifestation culturelle ou artistique est un des droits fondamentaux de l’homme

  • à défendre de temps à autre (comme toutes les libertés fondamentales, même en démocratie).
  • à valoriser, à soutenir, à accompagner. La COFAC souligne de temps à autre que le boom des pratiques artistiques et culturelles en amateur est l’une des tendances sociétales les plus marquantes des 20 dernières années…qui ne débouche malheureusement sur aucune politique.

La COFAC s’intéresse également aux frottements entre la liberté fondamentale d’être amateur et la protection -légitime- des salariés, tout particulièrement dans le spectacle vivant. Les associations travaillent avec de nombreux artistes salariés, créent des centaines de milliers de contrats de travail intermittents et sont donc particulièrement attachées aux statuts et aux conditions de travail de chacun. Nos organisations mettent un point d’honneur à prôner des pratiques loyales et respectueuses des pratiques de chacun.

Vous trouverez dans cette rubrique des contributions, des analyses (notamment sur l’évolution de la législation).

Etude : Vers la démocratie culturelle

Une étude du centre de recherches universitaire anglais le King’s College London, intitulée Vers la démocratie culturelle : promouvoir les capacités culturelles de chacun-e-s (Towards cultural democracy : Promoting cultural capabilities for everyone). "Ce rapport propose la vision passionnante d’une autre…

En savoir plus

Projet de loi « Liberté de création, architecture et patrimoine »

Le projet de loi relatif à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine a été présenté en Conseil des ministres du 8 juillet 2015 par Mme Fleur Pellerin, ministre de la culture et de la communication. Le texte, divisé en deux volets (Liberté de création et création artistique, qui aborde les champs du spectacle vivant, de la musique et de la littérature ; Patrimoine culturel et promotion de l’architecture), présente 23 mesures et 46 articles.

En savoir plus

Amateurs sur scène : quelle richesse !

Le décevant dossier sur les amateurs de Télérama (février 2009) a eu le mérite de rassembler acteurs associatifs, fédérations d’amateurs, chercheurs, élus de proximité et écrivains sur le sujet ! Au-delà d’un débat fort mal posé – amateurs contre artistes…

En savoir plus
  • 1
  • 2