Appel à Projet du Fond d’expérimentation Jeunesse : interrogations de la COFAC

En mars dernier, la COFAC a réagi par courrier auprès du ministre de la Jeunesse en demandant des éclaircissements sur les résultats de l’appel à projet du Fond d’expérimentation Jeunesse, initié par le Ministre de la Jeunesse, le Ministre de la Culture et la Présidente de la Fondation Total.

La COFAC publie aujourd’hui le texte de ce courrier.

Vous trouverez également en pièce jointe le communiqué de presse de la Confédération nationale des Foyers Ruraux, qui souligne le décalage entre l’annonce d’un intérêt particulier porté aux « jeunes vivant en zone rurale » et l’absence de projets liés au monde rural dans les résultats.

 

Monsieur le Ministre,

Le 8 juillet dernier, le Ministre de la Jeunesse, le Ministre de la Culture et la Présidente de la Fondation Total ont lancé l’Appel à Projet du Fond d’expérimentation Jeunesse baptisé : « Favoriser le parcours des jeunes vers l’autonomie par les pratiques artistiques et culturelles ». Cet appel à projet a été doté d’un budget de 2,5 millions d’euros.

Il faisait suite à la contribution sur les politiques de jeunesse pilotée par l’INJEP pour combler l’absence des problématiques culturelles dans les préconisations du Livre vert « Reconnaître la valeur des jeunes « . Des fédérations membres de la COFAC, ainsi que la COFAC elle-même, ont participé à l’ensemble des étapes de son élaboration collective.

Les résultats de cet appel à projet publié le 15 février nous interpellent : 6 projets retenus sur 239. La COFAC souhaite pouvoir apporter à ces membres les éclaircissements sur les interrogations qui suivent.

Nous nous interrogeons, tout d’abord, en lien avec les axes prioritaires proposés par le cahier des charges, sur le choix des projets. Nous souhaiterions connaître les éléments qui ont participé au choix de ces seuls 6 dossiers. D’autres dossiers avaient été reconnus apte à obtenir l’aide du fond d’expérimentation, nous souhaiterions pour ceux-ci connaître les raisons de leur éviction. Le travail de co-construction de qualité, piloté par l’INJEP, permettant l’élaboration de cet appel serait remis en cause par cet aboutissement, en particulier si aucun élément d’éclaircissement n’était donné.

Ensuite, à notre connaissance, la dotation de l’appel de 2,5 millions d’euros n’aurait pas été totalement utilisée, nous souhaiterions connaître exactement les montants attribués.
Cette attribution partielle d’un fond attribué par un mécène dans un objectif déterminé nous parait inexplicable si l’on veut bien se souvenir que le cahier des charges indiquait clairement le montant attribué.

En cette attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, aux assurances de notre haute considération.

Le Président de la COFAC,

Alain de la Bretesche

Fichier téléchargeable associé :
Communiqué de presse CNFR - appel à projet Total

Thème(s) associé(s) à cette ressource :
Propositions, opinions, constats...

Mis à jour le 7 juin 2011


Pas de rubrique Ressources